Le Saviez vous ?…

 

Bien entendu, vous savez faire la distinction entre un pressing et une laverie automatique.

 

Evidemment, vous n’apprenez rien si je vous explique que dans un pressing vous confiez une mission de nettoyage à un prestataire de service, alors qu’en ouvrant la porte d’une laverie automatique, vous y trouverez des machines qui sont mises à votre disposition pour laver votre linge en accès libre.

 

Mais savez-vous faire la distinction entre un club de remise en forme traditionnel et une salle de sport qui fonctionne en accès libre ?

 

Vous avez compris que la différence de prestation de service est comparable à l’exemple qui précède. Cependant, la forme ne s’obtient pas automatiquement dans une salle de sport qui fonctionne en accès libre.

En effet, seuls les pratiquants qui maîtrisent parfaitement les techniques d’entraînement adaptées à leurs besoins et à leurs possibilités, peuvent progresser en toute sécurité sans l’aide d’un professeur.

 

Comment pouvez-vous identifier les différents types d’établissement ?

 

Tout simplement en vous assurant que la salle est encadrée en permanence par un professeur et que vous allez bénéficier d’un suivi personnalisé. L’idéal est d’être renseigné directement par un professeur auquel vous pourrez poser des questions relatives à vos motivations.

 

Comment pouvez-vous être certain de vous adressez à un professeur ?

 

La réglementation vous protège. Les professeurs qui encadrent une activité physique ou sportive contre rémunération, ont l’obligation d’afficher leur diplôme et leur carte professionnelle à l’accueil.

 

Si ce n’est pas le cas, vous ne vous adressez pas à un professeur mais à un commercial qui est là pour vous vendre un abonnement.

 

Cela est légal, mais pour votre sécurité, il n’a pas le droit de vous conseiller sur la manière de vous exercer car il n’est pas titulaire d’un diplôme reconnu par l’Etat.

 

Paradoxalement, il a le droit de vous laissez livrer à vous-même dans la salle, ce mode de fonctionnement étant considéré officiellement comme une mise à disposition de matériel.

 

Le problème est que ce mode de fonctionnement, qui permet à la salle de sport d’économiser sur le personnel d’encadrement, est rarement précisé car il n’est pas vendeur.

 

Comme vous n’avez pas été informé, vous allez naturellement demander des conseils pour vous exercer à la personne disponible qui tentera de répondre à vos attentes en toute illégalité. C’est comme si vous preniez des cours de natation avec une personne que vous croyez être maître nageur sauveteur, alors que celle-ci sait tout juste nager.

 

En l’absence d’un professeur en salle, vous ne pouvez donc pas être corrigé si vous commettez une erreur technique par inexpérience, par oubli ou inattention. Vous devez vous débrouiller seul avec le matériel.

 

Toutefois, sachez que les charges libres (haltères, barres, disques…) ainsi que les tapis de course motorisés, ne peuvent être utilisés sans surveillance*.

 

*Surveillant : jurisprudence : le juge considère la simple surveillance d’une salle, l’information sur l’utilisation du matériel ou le simple conseil comme un acte d’enseignement. Si la personne effectuant cette action est rémunérée, elle est par conséquence soumise à l’article L. 212-1 du Code du sport et doit donc être titulaire d’un diplôme et d’une carte professionnelle adaptée (Cour administrative d’appel de Marseille le 13/02/2006).

Code du sport - Article L. 212-1  Seuls les éducateurs sportifs titulaires d’un diplôme, titre ou certificat de qualification reconnu par l’Etat, peuvent exercer contre rémunération.

 

En matière de recherche d’un club de remise en forme, il vous appartient donc d’être vigilant concernant la qualité de la prestation de service qui vous est proposée, notamment la disponibilité d’un professeur qualifié en salle, afin d’évaluer si celle-ci correspond à vos attentes et de la placer en rapport avec le tarif qui vous est demandé.